La Ripaille Littéraire #5 – Spéciale rentrée littéraire !

0 vote

Pour la rentrée littéraire, la Ripaille se met en quatre ! Quatre invités pour vous conseiller des livres, vous éviter des déceptions et vous faire découvrir des pépites. Avec Alexandre Bord, Elodie Murzi, Thomas Hervé, et Emmanuelle Coutant (ernestienne de la première heure).

Ernest Mag Ripaille Litteraire Rentree 5Chacun des invités est venu avec deux coups de cœur, une déception et une pépite qu’il tient absolument à vous faire découvrir.

Les premiers coups de cœur

A 1’50, c’est notre lectrice, Emmanuelle Coutant qui démarre en présentant un coup de cœur absolu pour le sublime livre d’Erwan Larher « Le Livre que je ne voulais pas écrire » chez Quidam Editeur. Elodie Murzi renchérit. Elle aussi a adoré ce bouquin

A 5’50, Thomas Hervé, chroniqueur chez Ernest, déclare sa flamme à « Bakhita » de Véronique Olmi chez Albin Michel. Il est interpellé sur ce choix. Et se défend.

A 10′, c’est ensuite au tour d’Alexandre Bord de défendre son premier coup de coeur : « L’avancée de la nuit » de Jakuta Alikavazovic, éditions de l’Olivier. Thomas Hervé n’est pas d’accord et ça débat sec. A vous de juger.

A 15′ Elodie Murzi parle de « Vulnérables » de Richard Krawiec éditions Tusitala (Mathilde Guiraud en avait fait une lecture dans la Ripaille #4).

Les seconds coups de cœur

A 19’45, Alexandre Bord défend becs et ongles le « Dossier M » de Grégoire Bouiller chez Flammarion. Un projet littéraire virevoltant qu’il a adoré. Le débat s’engage entre les chroniqueurs.

A 25′, Emmanuelle Coutant nous parle du superbe livre de Jean-Luc Seigle « La femme à la mobylette » paru chez Flammarion

A 29′, Thomas Hervé en remet une couche sur le livre de Sorj Chalandon qu’il a adoré et qui se fait étriller par toute la critique autorisée. « Le jour d’avant«  chez Grasset met d’accord tous nos chroniqueurs.

Ce second tour de coups de coeur se conclut à 34′ par celui d’Elodie Murzi pour « Les hommes » de Richard Morgiève chez Joëlle Losfeld.

Les coups de blues

Nos chroniqueurs ont aussi lu des livres décevants. Ils vous le disent et vous font, peut-être, économiser 20 euros.

Emmanuelle Coutant déconseille « Trois verres de vodka », chez JC LAttès. Un livre pas enivrant.

Thomas Hervé, lui, a testé le Amélie Nothomb dont les milieux autorisés assurent que cette fois-ci, c’est un bon cru. Raté !

Elodie Murzi, elle, n’a pas aimé la « Tour Abolie » de Gérard Mordillat qui est l’un des « InDIXpensables » d’Ernest. Le débat s’engage avec David Medioni. A vous de juger !

Enfin, Alexandre Bord livre un méta coup de blues et regrette l’accueil plus que mitigé fait au beau livre d’Eric Reinhardt « La chambre des époux », chez Gallimard. Il n’a pas tort.

Les pépites

C’est à partir de 56′, il y a des surprises. On y parle du « mal des ardents », de « pourquoi je n’ai pas écrit un film sur Sitting Bull », de « jusqu’à la bête« , et du livre superbe au « titre de merde« .

Une émission complète ! Pleine de débats. Pour fêter la rentrée, elle est en accès libre, partagez là et surtout, amoureux et amoureuses des livres, abonnez-vous. Ernest, le concept est là. Et les offres d’abonnements, ici.

Toutes les autres Ripaille Littéraire, l’émission de radio qui vous nourrit de livres, sont ici.

Acheter le livre chez un libraire

2 commentaires

Laisser un commentaire