< 1 min

Humain, profondément humain

Lunch Box Ernest

Emilie de Turckheim est une autrice qui aime le pas de côté et que nous aimons, beaucoup, nous chez Ernest. Nous vous avons souvent dit à quel point ces livres, tous différents, étaient passionnants, intenses et ambitieux. Lunch-Box son nouveau roman qui vient de paraître chez Gallimard ne déroge pas à la règle. La « Lunch-Box », c’est la boîte dans laquelle on range un déjeuner. Avec les différents compartiments pour les différents moments du déjeuner. En écrivant cela, nous n’avons rien dit du livre et nous avons presque tout dit. L’histoire va s’enchaîner avec différents regards et différents protagonistes. Cela raconte l’histoire de Sarah, professeure française exilée aux États-Unis et adorée pour sa pédagogie dynamique et novatrice. Dans la ville imaginaire de Zion Eights, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Une sorte de « Desperate Housewives » chez les expats. Et puis, un drame. Un enfant meurt après que sa lunch box soit tombée sous un bus.

Émouvant, drôle et plein de douceur.

Un autre livre démarre. « Une lunch-Box » de personnages, de réactions humaines, de grandeurs et de bassesses. L’écriture ronde, souple, et ample d’Emilie de Turckheim lui permet de s’attacher à chacun de ses personnages avec intelligence. Avec empathie, sensualité et une forme de douceur un peu moqueuse. C’est riche, intense, plein de suspense et au final, cela touche au coeur tant l’histoire humaine de cette communauté déboussolée par le drame est puissante. Emilie de Turckheim a encore réussit à saisir son lecteur. En ayant l’air de ne pas y toucher mais en nous emmenant à la fin de sa « lunch-box » avec une maîtrise parfaite. On attend avec délectation le prochain pas de côté de cette autrice d’une originalité folle.

« Lunch-Box », Emilie de Turckheim, Gallimard.

Tous les vendredi lecture d’Ernest sont là.

Laisser un commentaire