4 min

La valise à lire des chroniqueurs et chroniqueuses d’Ernest 1/2

Home Valise Chroniqueurs
0 vote

Alors que les vacances approchent, vous vous demandez forcément ce que vous allez prendre comme livres. Avant de les laisser partir sous des cieux cléments, nous avons demandé à nos chroniqueurs quel roman ils auraient envie de vous conseiller. Jean Casel, Frédéric Potier, Laure Daussy, Laurence Van Gysel, Tanguy Leclerc, Laurent-David Samama, et Frédéric Pennel se sont prêtés au jeu. Revue d’effectif numéro 1, avec Laure, Tanguy, Jean, et Jérémie. La deuxième valise est là.

Le coup de cœur de Laure Daussy : « Les jours aimés »

CVT Les Jours Aimes 3868On ne peut rester indifférent devant ce portrait d’une grand-mère, qui élève seule une de ses petites filles, et lui transmet un puissant désir de liberté et tout autant d’amour. « Les jours aimés », aux éditions Anne Carrière est passé jusque-là inaperçu de la critique, et c’est bien dommage. Mais il a eu le malheur de sortir lors du confinement. C’est pourtant un premier roman éminemment prometteur, d’une jeune journaliste de 26 ans, Anne-Sophie Faivre le Cadre. Comment rendre hommage à cette grand-mère, aujourd’hui âgée de 94 ans lorsque l’on est parti vivre sur un autre continent ? Ce livre, en grande partie autobiographique, est une réponse, mais au-delà, c’est un beau roman familial, le portrait à la fois tendre et sans concession d’une famille aux racines bourgeoises, ses bonheurs, ses secrets, ses tabous, ses drames, et parfois, sa violence, dérangeante.

Quelque chose d’Annie Ernaux

Au milieu, la narratrice, sa quête de liberté, de sexualité, sa révolte adolescente. Un sens du récit, qui permet de ne jamais perdre un certain souffle. L’autrice a le sens de la formule, moqueuse et efficace sans être méchante, comme cette description de Jean-Pierre Pernaut, «cet incroyable conteur pour vieilles personnes ». Une histoire qui ne serait probablement pas la même si elle n’avait pas lieu dans une ville en particulier, Angers, là où résident ces familles typiques de la bourgeoisie de l’Ouest catholique, façonnées autant par leur exigence culturelle que par des tabous ancestraux. Dans un autre genre, la ville d’Yvetot a son Annie Ernaux, Angers a peut-être trouvé son Anne-Sophie Faivre le Cadre pour raconter un lieu qui nous a bercé mais que l’on tente de fuir.

« Les jours aimés », Anne-Sophie Faivre Le Cadre, Editions Anne Carrière. Dispo ici.

Le coup de cœur de Jean Casel : La bombe !

Couv LabombeAttention! Vous allez tenir dans les mains un objet unique!
D’abord par son poids et sa densité, plus de 500 pages mais aussi par la force du dessin et la puissance du récit qui vont ravir à la fois les amateurs de bd, comics ,roman graphique mais surtout tous ceux dont l’histoire est un moteur , un hobby et qui vont pouvoir se plonger dans ce gros volume afin d’assouvir leur passion.
Il a fallu plus de dix années à ses auteurs pour venir à bout de cette entreprise, pouvoir vous narrez à travers ces sublimes planches en noir et blanc, la naissance , l’élaboration, la création et enfin l’utilisation de ce qui allait faire basculer le monde dans une autre ère : la bombe atomique.

Épique, historique, sublime !

Nous assistons aux recherches de ces scientifiques à travers le monde qui au nom du progrès et des avancées de la science vont se lancer dans cette terrible aventure, puis au fur et à mesure à leur questionnement, leur inquiétude parfois leur renoncement et très vite la mise sous tutelle du politique qui va tout de suite comprendre l’intérêt d’une telle découverte. Tous les différents gouvernements se lancent dans cette quête, russe, français ,allemand ,italien et bien sûr américain sous couvert de posséder une arme permettant de raccourcir la guerre ce qui arrivera avec le bombardement d’Hiroshima, mais déjà en pensant à la suite avec la prédominance qu’une telle arme pourrait avoir dans le futur sur des nations à l’idéologie différente.
Tous les personnages clés de l’histoire sont présents, Einstein ,Oppenheimer mais aussi Staline ,Roosevelt et Truman qui sera celui qui décidera de l’utilisation de cette bombe. Des épisodes connus sont relatés comme la bataille de l’eau lourde en Norvège mais aussi totalement surprenant comme ces expérimentations à l’uranium faites sur des indigents dans des hôpitaux new-yorkais.
Un roman (car c’est bien de cela qu’il s’agit plus que d’une bd)Fleuve qui ravira les amateurs de ce genre mais surtout tous les férus d’histoire et de géopolitique.
Car cette histoire bientôt centenaire, cette folle invention, cette terrible découverte fruit du génie de quelques hommes a fait avancer la science à pas de géants mais sans doute régresser le monde d’autant. Sans doute un des livres les plus indispensable de l’année.
PS: Petit bémol, cette chronique était faite pour vous permettre d’emmener des livres dans votre valise, il va falloir à cause du poids de la Bombe en sacrifier d’autres, mais le sacrifice vaut terriblement le détour .

« La bombe », éditions Glénat. Dispo ici.

Le Livre à lire dans le train des vacances : « Anatomie de l’amant de ma femme« , Raphaël Rupert, , Editions de l’Arbre vengeur, 2018 : Coup de cœur de Jérémie Peltier

RUPERT COUVERTURE MagentaPourquoi faut-il emporter ce livre dans sa valise ?

D’abord car tenir devant vos yeux un ouvrage titré « Anatomie de l’amant de ma femme » vous assurera des regards de compassion de la part de votre voisin de TGV, qui pensera inévitablement que vous êtes cocu. Si, qui plus est, vous êtes célibataire, cela peut inciter une autre célibataire à engager la conversation avec vous, persuadée alors qu’elle a le champs libre.
Passés ces moments de vie que peut offrir ce livre sur le trajet des vacances, il faut lire « Anatomie de l’amant de ma femme » (Prix de Flore 2018) car ce livre regorge de drôleries et de cul dans un langage cru : en somme, la définition même des vacances.

Le livre de vacances par excellence !

Enfin, il faut suivre l’histoire du héros, Raphaël, qui commet un jour l’incorrection de parcourir le journal intime de sa femme, et qui est puni par une découverte qui porte un nom : Léon, et par une révélation : Léon est un amant hors normes. Raphaël n’a alors de cesse de se comparer à Léon, pour apparaître aussi beau et fort aux yeux de sa femme.
Il faut lire cette histoire car :
1.Peut-être que vous avez découvert la même chose avant de partir en vacances. Ce livre sera alors la clef qui vous permettra de reprendre la main sur votre couple ;
2.Peut-être que vous serez dans la situation de Raphaël une fois les vacances passées. Et oui, votre compagne, se rendant compte que vous ne tenez pas vos bonnes résolutions prises pendant les vacances, cherchera dès septembre son réconfort ailleurs afin de faire perdurer « l’esprit vacances ». Ce livre vous préparera ainsi à ce qui va vous arriver dans les mois à venir. Une sorte de cahier de vacances en somme.

La phrase à retenir : « Souvent, on pardonne mais on n’oublie rien. Il faut faire le contraire : tout oublier, mais ne rien pardonner ».

Anatomie de l’Amant de ma femme, Raphaël Rupert initialement à l’Arbre Vengeur, vient de paraître en Folio. Dispo ici

Tordant pouvoir ! – De Gaulle à la plage, coup de cœur de Tanguy Leclerc

IMG 6593L’année 2020 marque un triple anniversaire dans la biographie du général de Gaulle : le 130e de sa naissance, les 80 ans de l’appel du 18 juin, ainsi que le 50e anniversaire de sa disparition. Autant dire que les ouvrages qui lui sont consacrés sont pléthoriques.

Mais plutôt que d’opter pour une énième biographie, osez l’originalité et plongez dans un épisode méconnu de la vie du héros national : son séjour à la plage à l’été 1956.

Un général en tongs !

Dans cette BD irrésistible Jean-Yves Ferri plante le grand Charles les pieds dans le sable des côtes bretonnes et prend un malin plaisir à chatouiller le mythe du libérateur de la France. Les gags s’enchaînent sans discontinuer, l’auteur jouant avec malice de l’allure, de l’égo et du caractère impossible de son héros.

De la découverte des tongs à la tentation des jeunes femmes en bikini, cette parenthèse estivale dévoile un de Gaule plus Français que les Français.

Un album absolument tordant !

De Gaulle à la plage, Jean-Yves Ferri, Dargaud. Dispo ici

1 commentaire

  • […] Alors que les vacances approchent, vous vous demandez forcément ce que vous allez prendre comme livres. Avant de les laisser partir sous des cieux cléments, nous avons demandé à nos chroniqueurs quel roman ils auraient envie de vous conseiller. Jean Casel, Frédéric Potier, Laure Daussy, Laurence Van Gysel, Tanguy Leclerc, Laurent-David Samama, et Frédéric Pennel se sont prêtés au jeu. Revue d’effectif numéro 2, avec Laurence, Frédéric Potier, Frédéric Pennel, Laurent-David. La première valise est là. […]

Laisser un commentaire