1 min

Joyeuse et fantastique épopée !

Ernest Mag Vendredi Indesfourbes

Cette semaine, le livre du vendredi est une BD du vendredi. Que dis-je une BD ? Une péninsule. Une réussite totale, une bouffée d’oxygène, d’intelligence, de drôlerie, et de burlesque. C’est un coup de maître. Cette péninsule littéraire est l’œuvre conjuguée de deux immenses personnages de la littérature graphique. D’un côté Juan Guarnido, le génial dessinateur de Blacksad, de l’autre Alain Ayrolles, scénariste notamment de « De Capes et de Crocs » et de « Garulfo » dont Florian Ferry-Puymoyen vous parlait ici.  Le pitch lui même est abracadabrantesque comme on l’aime.Voici donc la vie de Pablos de Ségovie, un « gueux » tel qu’il se définit lui-même, escroc à la petite semaine, fainéant né, mais beau parleur et doté d’un instinct de survie hors du commun. Dans le Nouveau Monde colonisé par les Espagnols, il va se frayer un chemin entre bandits, inquisiteurs, nobles, esclaves africains, natifs, et autres négociants, en quête de richesse et de reconnaissance. Jusqu’à mettre la main sur la carte du légendaire Eldorado. Reste à convaincre un fortuné et audacieux aventurier de l’accompagner dans cette périlleuse entreprise…

Déjà un classique du genre. A ne rater sous aucun prétexte !

Ayrolles et Guarnido nous régalent. Les Twists de l’intrigue sont fabuleux et le dessin de Guarnido est d’une virtuosité décapante, remplie d’une kyrielle de détails et d’une drôlerie énergique. En tout, 150 pages sombres ou éclatantes, qui font l’effet d’une bouffée d’air pur au milieu des albums colorisés en numérique. Chaque planche fourmille de vie, de détails, et l’action semble être prise sur le vif : on pourrait presque humer les embruns de l’océan, les fonds de cale puants ou les parfums de la jungle. La vista de Guarnido semble ne connaitre aucune limite, et s’épanouit parfois sur plusieurs pages totalement muettes aux cadrages dynamiques. Ce récit baroque (dans le style comme dans l’époque) multiplie les arguments dans ce superbe très grand format, et offre un incomparable plaisir de lecture, avec l’agréable sensation de tenir entre ses mains un futur classique du genre. Voilà qui vous fera passer un week-end fantastique.

Les Indes Fourbes, Delcourt (34,90 euros)

Tous les vendredilecture d’Ernest sont là.

Laisser un commentaire