6 min

Loulou Robert : « j’écris avec mon ventre, pas avec ma tête ».

Loulou Robert

La lecture du livre de Loulou Robert a été un vrai choc. Une lecture de quelques heures. En apnée. Alors qu'au départ, le pitch était loin d'être attirant. Résultat : il fallait rencontrer Loulou Robert. Mannequin et auteure. Le résultat est intense : une interview sur le fil et d'une densité synthétique forte.

Photos Patrice Normand

En entrant dans « sujet inconnu », nous n’y croyions pas forcément. L’histoire d’une passion dévorante ne nous semblait pas forcément des plus originales et des plus… passionnantes. Mais ce présupposé a été battu en brèche dès les premières pages du livre. L’écriture de Loulou Robert est abrasive. Elle vous prend, vous allume et vous embrase tant et si bien qu’il devient impossible de quitter les pages de ce roman qui raconte l’histoire de deux personnes qui s’aiment fort, très fort, mais qui s’aiment mal, très mal.

Écriture abrasive et tumultueuse

Loulou Robert 07L’histoire est simple : une fois le bac en poche, l’héroïne de Loulou Robert quitte son Grand est natal pour Paris. Ses débuts dans la capitale sont complexes. Petit à petit elle s’adapte, grandit se sent bien. Et elle rencontre l’Amour. Celui qui va la faire passer de l’adolescence à l’âge adulte pour le meilleur et pour le pire. Car vite la passion devient dévorante et douloureuse. Et pourtant l’héroïne s’accroche. Au même moment sa maman tombe malade. Son père, lui, est toujours absent. Mais cette héroïne est forte, puissante et il est impossible pour le lecteur de la quitter. Loulou Robert – par son écriture d’une puissance rare – nous garde avec elle. En apnée. On ressort de la lecture sonné, hagard et certain d’avoir lu un livre fort. Un livre qui a le goût et la saveur de ces romans coups de poings que l’on a tant aimés et que l’on a lus d’une traite. Voici donc l’une des très belles surprises de cette rentrée littéraire. A lire comme il a été écrit : de toute urgence. Et forcément, nous avons eu une folle envie de rencontrer l'auteur de ce coup de poing.

Ce livre se lit en apnée. On en sort sonné. Qu’est-ce qui en a été le déclancheur ?

J’aime écrire dans l’urgence et mettre le lecteur dans l’inconfort. Aussi, le livre est né d’un rêve que j’ai fait la nuit précédent le début de l’écriture. Un rêve lié à mon passé. Le lendemain, il s’est passé quelque chose de dingue : j’ai revu une personne qui était dans le rêve et que je n’avais pas vue depuis très longtemps. Suite au rêve, je me suis envoyé un mail et j’ai laissé dormir cela quelques jours. Mais l’histoire était là. Le roman m’habitait. C’est ainsi que je me suis mise à écrire « Sujet Inconnu ». Cela a été une écriture en souffrance autant qu’en jouissance. Il fallait que cela sorte. Cela a mis un peu plus d’un mois. Je ne pensais pas écrire ce livre. Il m’est un peu tombé dessus.

Comment-tu qualifierais cette fille, ton héroïne  ?

Je la trouve forte, elle a une rage de vivre, elle est prête à tout pour vivre. Elle lutte avec cet homme, avec elle-même, mais aussi avec ses parents. Ce que j’aime c’est sa force.

On a aussi l’impression qu’au-delà de la lutte, elle fuit un passé…

Elle fuit pour chercher à vivre. Parce que dans son Est natal, tout est gris.

Elle vient à Paris pour fuir et pour vivre dis-tu. Mais la relation passionnelle qu’elle entretient n’est-elle pas également Loulou Robert 04une forme de fuite ?

Je ne sais pas si je partage totalement cette analyse. Cette relation est aussi pour elle une façon de se trouver. Elle se découvre elle-même en vivant à Paris. Si elle reste dans l’Est, elle pense qu’elle ne sera jamais. Et elle a besoin de ressentir et d’aimer à en crever. Au contraire, je vois cette relation comme un chemin initiatique.

Quel est si tu devais définir cette histoire le mot que tu emploierais : passion, amour, destruction, destruction pour renaître ?

Oui c’est une histoire d’amour. Mais avec un « S ». Dans cet amour, il y a une passion, une destruction et aussi une renaissance. Pour moi, il y a un grand A et un grand S. Il y a l’amour pour l’homme mais aussi pour sa mère, sa peluche, l’histoire d’amour de ses parents entre eux. Il y a différents amours dans ce roman. Au fond, c’est comment cette jeune fille de huit ans devient une femme et comment cette femme devient un écrivain.