2 min

Les friches de nos vies

Ernest Mag Friches

Ernest fut l’un des premiers grands médias à vous dire à quel point le livre de Sonia Ristic « des fleurs dans le vent » était une pépite rare (quoi, tu ne l’as pas encore lu, c’est là). Évidemment quand nous avons reçu le nouvel opus de Sonia Ristic nous balancions entre la crainte et l’attente inconsidérée. « Saisons en Friche », c’est son titre. Il a paru aux éditions Intervalles. Nous avons mis quelques jours avant de nous y plonger. Et comme avec des « fleurs dans le vent » nous avons été littéralement happés. L’histoire raconte la vie d’un squat d’artistes. Celle que l’autrice a vécu au Théâtre de Verre dans les années 2000. Collectif d’artistes, vidéastes, plasticiens, peintres en tous genres, ce squat est aussi et surtout le lieu du passage d’un moment de la vie à l’autre. Ce moment de la fin de l’adolescence et du début de l’âge adulte où les graines semées auparavant deviennent des petites plantes. Nous les aimons plus ou moins. Nous tentons de les rendre plus belles. Plus à notre goût. C’est tout ce moment de la vie que raconte, au travers de personnages magnifiques, Sonia Ristic. D’ailleurs, dans cette fiction puissante, Sonia Ristic pose des personnages qui symbolisent à merveille ce moment de l’entre-deux de la vie. « Ils étaient tous de passage, dans un entre-deux, deux pays, deux boulots, deux histoires d’amour, deux voyages, et c’est dans cette marge, dans ce no man’s land qu’ils paraissaient pour la plupart du moins, s’épanouir », écrit l’autrice. Cette communauté a ses règles, ses envies, ses peurs. Elle a « quelque chose de l’ordre d’une famille choisie, exponentielle et démente, mais fondamentalement bienveillante et festive ».

Un roman profondément juste et beau

Le talent de Ristic est aussi de savoir camper des personnages. Dans leur description, d’abord. Mais aussi et surtout dans leur caractère et dans leur façon de se mouvoir dans le monde. Avec leur peur de l’engagement, leur besoin d’amour, leurs doutes. Ce qui est puissant dans l’écriture de Ristic (comme dans son précédent livre) c’est que l’expérience individuelle de ses personnages revêt une dimension collective puissante et forte. Ce que montre ce très beau roman, juste, limpide et ciselé, c’est aussi le moment où chacun et chacune d’entre nous se demande comment garder son enthousiasme et son élan créateur au moment du basculement vers l’âge adulte et alors que l’on sait désormais que certains rêves ne sont que des illusions. Chez Ristic tout sonne juste. Les questionnement des personnages, mais aussi la toile de fond sociale et politique toujours présente dans ses romans, mais aussi enfin, cette façon qu’elle a de nous emmener avec elle dans les tourments affectifs et personnels de ces personnages. Lisez ce livre de Sonia Ristic. Il vous touchera au cœur. Il vous replongera dans vos années passées non pas pour vous rendre mélancolique, mais au contraire pour vous montrer tout ce que vous avez accompli. Surtout, il vous signifiera – qu’à tout moment de votre existence – il y a des friches. Et que souvent, très souvent, en s’appliquant, en y croyant toujours et en n’abandonnant pas, les friches deviennent des plantes. De belles plantes.

Sonia Ristic, « Saisons en friche » éditions Intervalles

Tous les livres du vendredi sont là.

Laisser un commentaire