6 min

R.Benhamou : « Chana Orloff est inspirante pour les femmes d’aujourd’hui »

Ernest RebeccaBenhamou

Pour notre dernier grand entretien de la saison 2 d'Ernest, nous vous gâtons. Avec une découverte. Rebecca Benhamou qui nous emmène avec une plume alerte sur les traces d'une sculptrice fabuleuse oubliée : Chana Orloff. Réjouissant.

Attention découverte. "L'horizon a dénoué pour elle sa ceinture" de Rebecca Benhamou paru chez Fayard est un livre délicieux. Une enquête littéraire joyeuse, artistique et féministe. Dans ce livre, Rebecca Benhamou part sur les traces de la sculptrice Chana Orloff. Ce nom ne vous dit pas grand chose ? C'est normal. Et pourtant, Orloff avait pour amis : Soutine, Modigliani, Nin, Stein etc... Elle était citée dans la presse internationale. Et pourtant, elle a sombré dans l'oubli. C'est cela qui intéresse Benhamou et qui nous emmène à travers le monde pour dénouer les nœuds de ce mystère.

Ernest Mag Couv OrloffDans cette quête c'est surtout un portrait d'une femme indépendante, libre, pleine de clairs-obscurs qui ressort. Chana Orloff fascine. Son parcours également et le style de l'auteure vif et tranchant, nous fait vivre une enquête quasi policière. Ce livre fut une exquise surprise. Nous sommes allés en parler avec Rebecca Benhamou. Au menu : un jeu de pistes, le Paris années 30 et une réflexion féminisme. Rencontre avec une femme libre : Chana Orloff et une auteure également libre : Rebecca Benhamou.

Trois extraits du livre.

"Qu’il est loin, le Montparnasse de ses vingt ans. Qu’ils sont loin les jours de gloire et d’insouciance. Les soirées à la cantine Vassilieff, les après-midis à la Rotonde, et les nuits dans les cabarets du carrefour Vavin… L’époque où on l’a surnommait « l’aigle » est révolue. L’aigle ne règne plus que sur un ciel de cendres."

"À Paris, elle sera une femme libre, elle y croit dur comme fer. Mais qu’est-ce qu’une femme libre, en 1910, sinon une femme seule ?"

"Elle voudrait avertir toutes les femmes, les prévenir que rien n’est acquis. Que l’on peut aimer follement, et puis que l’amour se perd, et avec lui ce sentiment de complétude, sans quoi le corps se consume à petit feu."

Comment votre histoire avec Chana Orloff est-elle née ?