5 min

Ecologie : « nous sommes l’île de Pâques »

Ernest Mag Ile Paques

Effondrement ou sursaut ? Dans quelques années, les historiens se diront - peut-être - qu'il y a eu un avant et un après la démission de Nicolas Hulot se demandant : "où sont mes troupes?". Pour celles et ceux qui ne sont pas convaincus, ou qui au contraire veulent s'armer contre les climato-sceptiques, voici des lectures édifiantes.

Désormais, on la voit, on la sent, on l’entend. La crise environnementale s’invite dans le réel. Loin de se limiter à des débats savants, à une pelletée de chiffres alarmants sur l’avenir de notre planète, le changement climatique est observable à l’œil nu, il est palpable même sous des cieux aussi tempérés que les nôtres. Les abeilles disparaissent bel et bien de nos massifs de fleurs, les oiseaux se raréfient dans nos campagnes, les falaises sur nos côtes s’effondrent, les étés caniculaires deviennent la norme. Et surtout, on observe des marches et des rafiots de fortunes, fuyant la misère comme les désordres climatiques, affluer de par le monde vers des terres plus hospitalières. Face à ces signaux, on peut lire les rapports des experts du GIEC, qui tente d’estimer les degrés supplémentaires qui nous tomberont dessus. Mais on peut également jeter un coup d’œil dans le rétro et relire Jared Diamond. Avec "Effondrement", c’est l’effarement garanti. Au cours de la lecture, tout lecteur sent le vent du boulet passer non loin de lui et surtout se voit projeter un miroir qui fait réfléchir.

Rescapés d’une catastrophe

Ernest Mag Effondrement DiamondLes Mayas ou les Vikings au Groenland. L’ouvrage s’ouvre sur les ruines des civilisations anciennes dont le gigantisme, aujourd’hui dépouillé, et le romantisme qui s’en dégage époustouflent le visiteur. Mais d’autres touristes médusés, dans l’avenir, admireront-ils les débris rouillés des gratte-ciels new-yorkais ? Notre planète pourrait bien devenir celle des Singes. Par la faute des hommes.