1 min

Délicieuses embrouilles

Ernest Raufast Embouillaminis

Voilà un roman qui décoiffe. Un roman qui fait le pari de l’embrouille. Qui s’amuse avec intelligence de nos choix et de la difficulté de choisir qui amène forcément à un renoncement. Pierre Raufast qui est publié chez les décidément audacieuses éditions Aux Forges de Vulcain propose un jeu de piste aux lecteurs. Ou plutôt un chemin escarpé autour des choix, des chemins empruntés, des ruelles attirantes mais forcément étroites.  Au fond, Raufast, en laissant le choix de la suite à son lecteur à chaque fin de chapitre nous confronte aussi au destin de ses personnages, il brode un roman des « si » agréable et d’une originalité folle. Roman d’aventure, roman d’amour, roman initiatique, roman noir tout est possible. On se sent un instant comme le héros de la Divine Comédie « Au milieu du chemin de notre vie, ayant quitté le chemin droit, je me trouvai dans une forêt obscure ». Obscure mais passionnante et stimulante. Le procédé de renvoi à la page 222 si l’on décide que ce jour-là il faisait beau, ou au contraire qu’il pleuvait aurait pu très vite s’essouffler, lasser et perdre le lecteur. Ce n’est absolument pas le cas. Dans ce livre tout est pareil et tout est différent. La pluie, la voisine qui est un voisin, ou le départ qui finalement n’advient pas.

Réussite totale

Le tour de force de Raufast est de parvenir à nous divertir, à nous emmener sur tous les chemins possibles avec la même intensité, la même espièglerie, et la même intelligence. Toutes les histoires sont différentes et toutes les histoires sont les mêmes. Il y a tantôt l’évocation des questionnements universels qui nous assaillent tous, tantôt plus légers. C’est un roman ludique, audacieux, que vous ne lirez plus jamais ailleurs tant la réussite du procédé, de l’écriture et des intrigues est totale. Raufast nous embrouille sans jamais nous perdre. C’est délicieux. Foncez !

Pierre Raufast, Les embrouillaminis, Aux forges de Vulcain, 20 euros.

Tous les livres du vendredi d’Ernest sont là.

Laisser un commentaire