1 min

Le roman national puissant de Daeninckx

Le Livre Du Vendredi Twitter 1000x500(4)

Peut-on romancer l’histoire ? L’histoire est-elle un roman ? L’histoire est-elle faite par les acteurs principaux, ou aussi par les gens, simplement ? Toutes ces questions traversent l’immense livre de Didier Daeninckx « Le roman noir de l’Histoire » qui paraît ces jours-ci chez Verdier. Ce livre est à la fois un très grand livre d’histoire et un très grand roman. Le principe est simple : Daeninckx qui est l’écrivain touche à tout par excellence : romans, BD, scénarios pour la télé, le cinéma ou le théâtre. Il est « classé » comme un écrivain de la réalité occultée parce que dans ses romans il dénonce le racisme, la corruption, la colonisation, mais pas seulement, il y a aussi la vie quotidienne, des délaissés de la ville, des ouvriers, des déracinés…

Un roman national flamboyant et bigarré

Dans ce « roman noir de l’histoire » qui est une succession de nouvelles toutes plus passionnantes les unes que les autres, Daeninckx retrace par  de la fiction documentée, les grands mouvements du temps, les utopies de la Commune, le fracas de la chute des empires, les refus d’obéir, les solidarités, la soif de justice, l’espoir toujours recommencé mais aussi les enfermements, les trahisons, les rêves foudroyés, les mots qui ne parviennent plus à dire ce qui est… L’histoire de France est sa matière et les gens ses personnages. C’est romanesque, puissant, intelligent, virevoltant. Cela démontre une fois de plus que Daeninckx est l’un des grands auteurs français contemporains. Cela démontre aussi à quel point le regard décentré de l’écrivain sur les coulisses de l’histoire peut apporter non seulement la dimension romanesque qui manque aux manuels, mais aussi évidemment faire de notre histoire collective notre fameux roman national. Ne vous laissez surtout pas effrayer par le nombre de pages. Ce livre ce déguste en picorant ici et là. En passant de la Commune aux années 60 et en y revenant plusieurs fois. A des moments différents. C’est le livre idéal du week-end automnal. Au coin du feu. Avec un bon disque et du temps pour soi. Lisez ce roman national flamboyant et bigarré. Le nôtre.

« Le roman noir de l’Histoire », Didier Daeninckx, Verdier.

Tous les livres du vendredi sont là.

Laisser un commentaire