1 min

Le roman initiatique d’une Gilet Jaune

Ernest Mag Vendredilecture Magellan

« Changer le sens des rivières ». Voilà un titre de roman qui interpelle. Un titre qui résonne avec ce que tout un chacun a un jour espéré faire. Pour sa propre vie et aussi pour notre collectif. Pour le modifier. Pour le changer. Lire ce roman de Murielle Magellan alors que notre pays connaît un mouvement social de grande ampleur, c’est plonger dans les tréfonds des âmes humaines et comprendre avec l’expérience sensible du roman ce que peuvent ressentir ces Gilets Jaunes sincères qui peinent à vivre avec 1000 euros par mois et ressentent un complexe fort au niveau social.

Un roman initiatique tendre et bouleversant

L’héroïne de ce très beau roman de Murielle Magellan est Marie Leroy, elle a 23 ans et gagne chichement sa vie (1600 euros/mois) en tant que serveuse au Havre.  Elle pourrait être Gilets Jaunes. Marie croit en elle. Elle rêve même d’une relation amoureuse avec un graphiste lettré de 25 ans. Ils passent la nuit ensemble. Et au matin il lance – se croyant drôle – « mais tu es vraiment de la France profonde« . Cette réflexion entraîne une violence. Marie passera en comparution immédiate et fera la rencontre de Gérard Doutremont, un magistrat de 60 ans qui aura envie d’aider Marie et en fera son chauffeur. Ce roman de Murielle Magellan a ceci de superbe qu’il dresse un portrait de notre monde actuel, des incompréhensions qu’il peut engendrer, mais aussi et surtout des espoirs que l’on peut raisonnablement avoir en l’Homme. Les personnages sont très attachants, le style est tendre et le propos puissant comme dans les meilleurs romans initiatiques. « Changer le sens des rivières« . Changer la vie. Changer de vie. C’est possible. Tant qu’il y a une volonté, il y a un chemin. A lire, vraiment.

« Changer le sens des rivières », Murielle Magellan, Julliard.

Tous les vendredis lecture d’Ernest sont là.

Laisser un commentaire