< 1 min

Décalage littéraire #1 – « Arthur Rimbaud et les tartines »

Rimbaud

Nouvelle chronique sur Ernest : « Décalage littéraire ». Quand les petites histoires littéraires éclairent l’histoire de la littérature avec un grand H.

Nous savons désormais, depuis le poème intitulé « Au Cabaret-Vert » (octobre 1870), qu’Arthur Rimbaud était friand de tartines. Pouvions-nous seulement imaginer à quel point elles l’ont inspiré ? Roméo Fratti vous raconte.

Et au fait, « Décalage littéraire », c’est quoi ?

Décalage littéraire est la revue people des grands écrivains de la littérature.

Saviez-vous qu’au moment de sa mort, Gustave Flaubert s’exclama « Je vais mourir et cette pute de Bovary va vivre » ? Que Gérard de Nerval possédait un homard comme animal de compagnie et qu’à ce titre, il le promenait en laisse ? Que dans une lettre de rupture adressée à Alfred de Musset, George Sand écrivit « Tu n’es qu’une catin. Mon regret, c’est de n’avoir pas mis vingt francs sur ta cheminée le jour où je t’ai eue pour la première fois » ?

Avec Décalage littéraire, laissez-vous entraîner dans les « petites histoires » insolites et décalées de la « Grande Histoire » de la littérature.

Laisser un commentaire