Mort à la poésie #35 – Hawad

Salut à vous, Poursuivons notre exploration de poésie de la colère, de la révolte, avec cette semaine un poète touareg, Hawad, dont l’œuvre aussi magnifique que militante dénonce la soumission des faibles par les puissants, en puisant notamment dans son vécu et celui de la population touareg qui, à partir des années 60, a été chassée de ses territoires du…

Pour lire cet article, vous devez être abonné. Connectez-vous ou alors abonnez-vous grâce à notre offre liberté - sans engagement de durée - le premier mois vous est offert !

Découvrez-nous gratuitement et sans engagement de durée pendant un mois.J’en profite !