< 1 min

Jules, Jim, Jeanne et les livres

Ob 9ce486 Jeanne Moreau Jeune

Ob 9ce486 Jeanne Moreau JeuneJeanne Moreau a quitté ce monde. Immense actrice, elle était l’une des incarnations du cinéma français. Surtout, Jeanne Moreau était une femme insoumise. Une dame.

Jeanne Moreau était l’incarnation de la légèreté et de la complexité à la française. Elle aimait les livres. Elle avait piqué dans la bibliothèque de ses parents : « La faute de l’abbé mouret » d’Emile Zola, elle avait lu et relu plusieurs fois « A la recherche du temps perdu » de Proust et avait une inclinaison particulière pour les biographies signées par Stefan Zweig. Dans Apostrophes de Bernard Pivot, en 1987, elle avait parlé avec amour de ses lectures.

L’émission est ici. C’est un moment de grâce pour tous les amoureux des livres.Julesetjimlivre

Jeanne Moreau c’était aussi l’héroïne de « Jules et Jim », ce film de François Truffaut qui met en scène un trio amoureux. Ce film d’où est tirée la fameuse chanson : « Le tourbillon de la vie ». Jules et Jim, au départ, c’est un livre. Il est signé Henri-Pierre Roché. François Truffaut, le réalisateur du film mythique, a toujours dit l’avoir découvert – par hasard – en se baladant chez les bouquinistes. Quand on vous dit que les livres sont partout.

Merci Jeanne. Merci d’avoir été si profondément romanesque. Merci Mademoiselle, puisque Madame c’était votre mère, et bonne route dans ce nouveau tourbillon.

Laisser un commentaire