1 min

A l’envers, à l’endroit

Ernest Mag Malgre Tout

Ce livre est de ces livres qui cochent toutes les cases : intelligence, finesse, émotion, et originalité scénaristique. Ce livre signé Jordi Lafebre, s’intitule « Malgré tout » et a paru chez Dargaud. L’histoire est simple : C’est l’histoire d’un amour à rebours. Une passion platonique mais éternelle entre deux êtres. D’un côté, il y a Ana. Sexagénaire charismatique, ancienne maire tout juste retraitée, mariée et maman. Une battante au grand cœur qui impose le respect. De l’autre, il y a Zeno. Célibataire endurci, libraire proche de la retraite et doctorant en physique qui aura mis quarante ans pour terminer sa thèse. Un esprit libre et voyageur, aussi séduisant que mystérieux. Cela pourrait paraître déjà vu. Il n’en est rien. Car il y a le talent immense de Jordi Lafebre qui instille une finesse dans tout. Les dessins d’abord. Chaque mouvement est précieux. Chaque regard des personnages est un ravissement et sert l’histoire. Le scénario, ensuite. De la fin vers le début. Mais pas seulement. Dans un enchevêtrement des événements qui éloignent et rapprochent les protagonistes. On pourrait s’y perdre, au contraire, on sait toujours où l’on est. Et on y est bien. Les dialogues, et le texte en général enfin. C’est frais, profond, intense. Cela bouleverse, émeut, interpelle et interroge – forcement – chacun et chacune de nous…

« Toi et moi ne seront jamais « seulement » toi et moi
Jamais « tout a fait » toi et moi
Et jamais « rien du tout toi » et moi
Toujours « jamais »

… dit d’ailleurs l’une des bulles. Cette BD est belle, douce, tendre et bourrée d’une humanité folle. C’est un beau roman, c’est une belle histoire. Une histoire bien plus charpentée et intelligente que ne peu le laisser entendre le thème. Tout, absolument tout y est réussi et utile. Un excellent moment de lecture dont vous ressortirez plein d’entrain et de nostalgie. Dans un entre-deux qui vous laissera longtemps un joli goût. Celui du lecteur touché, interpellé et satisfait. Lisez ce « Malgré tout » qui remet tout à l’envers, ou à l’endroit, c’est selon.

« Malgré tout », Jordi Lafebre, Dargaud.

Tous les livres du vendredi d’Ernest sont là.

Laisser un commentaire