Transhumanisme : les écrivains ont-il raison d’en avoir peur ?

Ernest Mag Transhumanisme

Il fascine, il interroge, il est encore très méconnu : c’est le transhumanisme. Preuve qu’il interpelle, des écrivains se sont emparés du sujet. Dans « Une vie sans fin » (Grasset), Frédéric Beigbeder (lire notre interview de lui, ici) dépeint un héros qui recherche l’immortalité pour épater sa fille. Don De Lillo dans « Zéro K » imagine un monde où l’on pourrait se faire…

Pour lire cet article, vous devez être abonné. Connectez-vous ou alors abonnez-vous grâce à notre offre liberté - sans engagement de durée - le premier mois vous est offert !

Découvrez-nous gratuitement et sans engagement de durée pendant un mois.J’en profite !