3 min

Spirou à Ernest : « Dans un livre, on voyage beaucoup plus qu’au cinéma »

Ernest Mag Spirouciel

Mercredi 21 février sort sur les écrans "Les aventures de Spirou et Fantasio" avec Alex Lutz, Géraldine Nakache, Ramzy Bédia et Chirstian Clavier, entre autres. Une adaptation XXL pour les BD culte. Une première pour Spirou sur le grand écran du cinéma. Signe que la BD est un art inspirant et passionnant, source d'imagination. Rencontre avec le comédien Thomas Soliveres qui incarne Spirou.

Dans le film « Les aventures de Spirou et Fantasio » vous jouez Spirou. Comment vous êtes-vous préparé à interpréter ce personnage ? Avez-vous lu les albums BD ?

J’ai relu toute l’intégrale, de la première à la dernière BD, tous les hors-séries, les BD en rapport avec Spirou et Fantasio et j’ai rencontré beaucoup de « Spirouphiles » pour avoir leur interprétation du personnage.

Adapter une BD culte au cinéma n’est pas simple. Le film commence par la rencontre entre Spirou et Fantasio ce qui n’a jamais été abordé dans la BD. Comment s’est passée votre rencontre avec Fantasio alias Alex Lutz , et avec Spip l’écureuil ?

Ernest Mag Spirou Fantasio

Thomas - Spirou - Solivérès et Alex - Fantasio - Lutz

Avec Alex nous nous connaissions déjà à l’époque du Point Virgule, au moment de son premier seul en scène. Je venais d’arriver là-bas, j’avais 15 ans seulement et j’étais très impressionné par Alex qui cartonnait déjà dans cette salle. J’avais déjà beaucoup de respect pour son travail. Nous nous sommes croisés plusieurs fois depuis mais nous n’avions jamais travaillé ensemble. Nous sommes très contents de le faire pour la première fois sur ce film.
Pour Spip, c’est Muriel Bek, dresseuse spécialisée pour le cinéma qui avait récupéré une portée d’écureuils. Je suis allé plusieurs fois dans son domaine pour m’entrainer avec eux et apprendre des techniques. On ne peut pas domestiquer un écureuil, ni le contraindre, ce sont des animaux trop vifs et trop cardiaques, mais on peut leur faire comprendre des choses. C’était déjà une aventure de gérer une petite bête comme ça sur un plateau de cinéma !