ernest-BD-avril

« Il est naze mon dessin dans cet album » ou l’angoisse de l’auteur qui relit ses BD

Ce mois-ci Robin Walter BD pose une question : les artistes reviennent-ils sur leurs œuvres passées ? Que se passe-t-il quand ils y découvrent un dessin raté ?

Pour lire cet article, vous devez être abonné. Connectez-vous ou alors abonnez-vous grâce à notre offre liberté - sans engagement de durée - le premier mois vous est offert !

Découvrez-nous gratuitement et sans engagement de durée pendant un mois.J’en profite !